Parcours Víctor Català

HOME -> VÍCTOR CATALÀ -> PARCOURS VÍCTOR CATALÀ
PARCOURS VÍCTOR CATALÀ

Caterina Albert Víctor Català (L’Escala, 11 septembre 1869 – 27 janvier 1966), est l’un des grands écrivains de la littérature catalane du XXe siècle. Elle cultiva différents genres littéraires : roman, narration, poésie et théâtre. Mais, son œuvre la plus connue s’intitule Solitude, un roman exceptionnel de la littérature catalane et européenne, grâce auquel elle fut consacrée écrivain.

L’itinéraire a pour point de départ le vieux quartier de l’Escala. Ce parcours est une promenade à travers le vieux quartier, dans des endroits qui inspirèrent Víctor Català et sont liés à ce grand écrivain, née à l’Escala. L’itinéraire comprend la lecture de textes devant sa maison natale, l’intérieur de l’église de Sant Pere, la plage du vieux port, la Punta, le jardin du Clos del Pastor, le cimetière marin, la source et le lavoir, ainsi que l’ermitage de Santa Reparada à Cinc Claus.

Cet itinéraire est uniquement programmé aux mois de juillet et d’août. Le reste de l’année, les visites se font sur rendez-vous.

Prix 5 €/personne   En savoir plus : 972 05 98 23 / 972 77 68 15 infomuseu@lescala.cat


Les Valeurs de SOLITUDE

Les valeurs de Solitude sont indéniables et perdurent dans le temps. Le roman remporta un grand succès à l’époque et est encore édité et traduit à ce jour. Grâce à la maîtrise du langage, à la richesse de l’expression et au traitement du monde intérieur d’une femme en conflit avec son environnement, menés d’une main de maître pour décrire le personnage de Mila, Solitude est devenu une œuvre intemporelle qui brave les tempêtes au fil du temps, de par ses valeurs universelles : la rébellion contre l’adversité pour conquérir la liberté.

Solitude est l’histoire d’un voyage initiatique, de la métamorphose spirituelle d’une femme, pour devenir plus sage dans sa solitude, en symbiose totale avec le paysage. La description est magnifique, l’expression est magistrale, une ode à la liberté, avec une maîtrise unique de la langue et une compréhension infinie de l’âme humaine et du monde intérieur des personnes. L’histoire de la solitude intérieure et extérieure qui « cristallisera amèrement son destin… ».

Il convient également de mentionner le combat personnel de Caterina Albert, cette auteure qui dut écrire sous un faux nom, celui d’un homme, parce qu’elle était une femme, au motif de ce qu’elle écrivait et en raison de la manière dont elle l’exprimait, une femme qui n’a pas été suffisamment reconnue, peut-être écartée par le fait d’être une femme puis par la critique de ses contemporains pour son esprit libre, une femme passionnée, qui animait de passion chacun de ses personnages. Seule une personne qui a intimement souffert de l’oppression peut écrire comme elle le fait.

Nous pouvons l’imaginer le soir, lorsqu’elle aimait écrire, les cinq sens en éveil, pour créer une œuvre aussi fabuleuse dans l’ancien grenier, écrivant sans relâche, en se mettant dans la peau de Mila, du gentil pasteur, de l’esprit malin, de l’attendrissant Baldiret et du sensuel Arnau, créant des personnages devenus mythiques, à l’instar de la montagne, qu’elle apercevait quand elle empruntait la rue où se trouvait sa maison : au sud la montagne du Montgrí, au nord la mer, un élément également central de narrations telles que Mar d’hivern.

Au-delà des valeurs humaines du roman, il ne fait aucun doute que nous nous trouvons devant un document digne d’appartenir au registre Memory of the World de l’UNESCO, comme celui de Llibre del Sindicat Remença des archives historiques de Gérone, un manuscrit en latin datant de 1448. Ce registre inclut les documents qui contiennent des données essentielles pour l’histoire de l’humanité ou qui sont des chefs-d’œuvre de la créativité.

Grâce à la route Víctor Català, inaugurée en 2005, à l’occasion du centenaire de la publication de Solitude, partie intégrante du patrimoine littéraire catalan, de l’association Espais Escrits. Rutes del Patrimoni Literari Català, nous avons largement contribué à la diffusion de ce grand écrivain auprès des écoles et du grand public. À travers la création des trois espaces Víctor Català et en collaboration avec la chaire Víctor Català, nous accroîtrons sa popularité.