Grenier à sel - Musée de l’escala

HOME – > MUSÉE -> GRENIER A SEL – MUSEE DE L’ESCALA

Enfin, inauguré en 2017, le grenier à sel est devenu un centre culturel qui a pour mission de divulguer le patrimoine local. Le grenier à sel abrite actuellement le musée de l’Escala, avec une exposition permanente intitulée “L’Escala i la Mar d ‘Empúries” (L’Escala et la mer d’Empúries), les archives historiques de l’Escala, ainsi que l’espace Víctor Català-Alfolí de la Sal, centre de diffusion de l’œuvre d’une autochtone universelle et grand écrivain de la littérature catalane, Caterina Albert, plus connue sous le pseudonyme masculin, Víctor Català.

Le grenier à sel de l’Escala est un bâtiment construit à proximité de la plage du vieux port, Carrer Alfolí, nº 6. Bien que la date de 1697 soit inscrite sur le linteau du balcon principal, il ne fit office de grenier à sel qu’à partir de 1716.

Cet édifice était l’ancien grenier à sel, lorsque cette substance cristallisée était un monopole royal. Le sel était acheminé par voie maritime sur de grands caboteurs, stocké dans le grenier à sel puis distribué dans les villages de l’arrière-pays, jusqu’à la fin du monopole en 1869. À compter de cette date, le grenier à sel assura diverses fonctions et se détériora progressivement jusqu’en 2006, date à laquelle la mairie de l’Escala fit l’acquisition de l’édifice et commença à le restaurer, en collaboration avec la Generalitat de Catalunya, la Diputació de Girona et des fonds européens, en vue de la préservation et de la diffusion du patrimoine culturel et naturel de la ville.

UN PEU D'HISTOIRE SUR LE BÂTIMENT
Alfolí de la Sal MIQUEL BATALLER
Alfolí de la Sal MIQUEL BATALLER

Le grenier à sel de l’Escala est un bâtiment construit à proximité de la plage du vieux port, Carrer Alfolí, nº 6. Bien que la date de 1697 soit inscrite sur le linteau du balcon principal, d’après les plus vieux documents, il ne fit office de grenier à sel qu’à partir de 1716. Les registres comptables indiquent ainsi la création de quinze greniers à sel en Catalogne, après la guerre de Succession, par le décret de Nova Planta, afin de contrôler la production et la distribution du sel et d’instaurer des taxes. En 1800, le grenier à sel appartenait à Francesc de Romà, originaire de Figueres, auquel les finances royales payait le loyer des greniers à sel. Dans le grenier, on stockait le sel acheminé par de grands caboteurs depuis les salines des Alfacs (delta de l’Èbre), Ibiza et Torrevella (Alicante), pour ensuite le distribuer dans plus de deux cents villages des comarques de l’Alt Empordà, une partie du Baix Empordà, le Pla de l’Estany, la Garrotxa et une partie du Gironès, Osona, Ripollès et la Cerdagne.

À la fin du monopole du sel, en 1869, le bâtiment fut loué à des industries liées à la salaison du poisson et à la production du vin, comme l’atelier de construction de canots et barils de can Paltré, les greniers à sel de can Juhé, can Callol i Serrats, can Sunyer et celui de la confrérie des pêcheurs « Pòsit de Pescadors ». Il a également été le siège d’associations comme La Pescadora, créée en 1915 ou la confrérie des pêcheurs (Pòsit de Pescadors), fondé en 1919, jusque dans les années 50. Il est, par la suite, laissé à l’abandon et se détériore progressivement. Sa préservation a fait l’objet de campagnes de défense et de revendication afin d’être destiné à un usage social et culturel. Le grenier à sel est, sans aucun doute, l’édifice le plus emblématique de l’histoire de l’Escala.

En 1975, l’édifice était abandonné, dans un état déplorable, menacé de destruction. C’est alors que fut constituée la Commission de défense de l’architecture populaire. Après le recueil massif de signatures et d’actions en faveur de la défense du patrimoine local, le ministère de la Culture déclara enfin les deux bâtiments Monuments classés, d’intérêt local, en 1978. Avec l’avènement de la démocratie, la Generalitat de Catalunya les déclara, en 1984, Monuments classés, d’intérêt national, suite au rapport favorable d’Enric Casassas i Simó, président de l’Institut des études catalanes. En 1993, avec l’approbation de la nouvelle loi sur le patrimoine culturel catalan, les bâtiments furent classés Biens culturels d’intérêt national, suite au rapport favorable d’Eduard Carbonell i Esteller, directeur général du patrimoine.

L’édifice était sauvé, mais appartenait toujours à des propriétaires privés. Pour cette raison, en 2005, le Centre d’Estudis Escalencs, avec le soutien de membres de l’association des commerçants UBET (Unió de Botiguers i Empresaris Turístics de l’Escala) lança la campagne « L’Alfolí per al poble » (Le grenier à sel pour les habitants), revendiquant son affectation sociale comme espace de préservation de la mémoire de l’Escala.

En 1997, à l’occasion du IIIe centenaire du grenier à sel, les archives historiques organisèrent la Fête du sel, qui se tint sur la plage du vieux port, reconstituant l’arrivée des caboteurs chargés de sel, son déchargement jusqu’au grenier à sel, les vieux métiers marins, les danses et les chansons traditionnelles, grâce à la participation active des autochtones, attirant des milliers de spectateurs. La fête permit également de revendiquer le rôle important du grenier à sel dans l’histoire de l’Escala et son usage social. Depuis lors, tous les ans, l’Escala rend hommage à ses ancêtres pêcheurs et saleurs, à l’occasion d’une fête que la Generalitat de Catalunya a déclaré Patrimoine des fêtes de Catalogne, en 2016, grâce à l’implication de la société locale dans la restauration du patrimoine.

Enfin, en 2006, la mairie de l’Escala fit l’acquisition de l’édifice et commença à le restaurer, en collaboration avec la Generalitat de Catalunya, la Diputació de Girona et des fonds européens, en vue de la préservation et de la diffusion du patrimoine culturel et naturel de la ville. En 2017, inauguré comme Musée de l’Escala, il accueille désormais les archives historiques et photographiques, l’exposition permanente « L’Escala i la mar d’Empúries » (L’Escala et la mer d’Empúries), des salles d’exposition, des concerts et autres événements culturels, ainsi qu’un point d’information culturelle et touristique. Le grenier à sel, moteur de la croissance économique et sociale de l’Escala au XVIIIe siècle, est maintenant un espace au sein duquel les habitants de l’Escala préservent leur mémoire, transmettent leur identité au monde et promeuvent le respect envers le patrimoine culturel et naturel.




Alfolí de la Sal – Museu de l’Escala

Rue Alfolí, 6

17130 – L’Escala (Girona)

HORAIRE:

Du 15 de mars au 15 octobre: du mardi au dimanche de 10 à 13 et de 17 à 20h ; dimanche après-midi fermé

Du 16 octobre au 14 mars: du mardi au dimanche de 10 à 13h.

Pour information sur les activités: infomuseu@lescala.cat, télf: 972 059 823

PRIX:

Tarif plein : 3 €

Tarif réduit étudiants et retraités : 1,50 €

Entrée gratuite pour les enfants de moins de 12 ans